Accueil » Santé » Conseils pour ne plus avoir mal au dos en voiture

Conseils pour ne plus avoir mal au dos en voiture

13 Déc

Vous en pensez quoi ?

La voiture fait partie des lieux dans lesquels on passe le plus de temps au cours de notre vie. Malgré des sièges censés être toujours plus confortables, la conduite prolongée a des conséquences directes sur nos lombaires. L’assise n’y est pas toujours parfaite tout comme notre position de conduite. Voici quelques tuyaux pour moins souffrir au volant…

mal-dos-voiture

Choisir un modèle adéquate

Cela peu paraître bête mais c’est la toute première chose à penser. Certaines voitures sont réputées pour être moins confortables que d’autres : c’est notamment le cas des voitures coupées ou trois portes qui peuvent faire faire des contorsions à votre corps à la simple saisie de la ceinture.

Les voitures hautes types 4×4 sont également à éviter : il est certes plus facile de s’y asseoir mais l’amortissement est beaucoup plus ferme notamment dans les virages.

Ne pas rester statique

Lors des longs trajets, essayez de changer régulièrement votre position. Les fesses ont par exemple tendance à s’avancer vers l’avant du siège, recalez-les au fond régulièrement  pour une position plus droite.

Pensez également à faire travailler vos jambes qui sont très sollicitées et qui parfois peuvent rester longtemps dans la même position. Posez votre jambe gauche sur le calage et pensez à utiliser votre régulateur de vitesse si vous en avez un. Ce dernier est surtout très apprécié sur de longues lignes droites souvent monotones.

A éviter

A l’arrivée, l’ouverture et la fermeture du coffre doivent se faire lentement sans mouvement brusque. Votre corps, figé dans une même position pendant un certain temps, manque d’assouplissements. Lors de la fermeture pensez à garder le dos droit et à plier les genoux.

La position parfaite ?

Toute position assise devient mauvaise lorsqu’elle se prolonge mais des gestes sont à adopter : le dossier doit être par exemple le plus droit possible. L’incliner vers l’arrière ne fera qu’accentuer vos mouvements de bras pour passer les vitesses, tenir le volant et des pressions se feront alors ressentir au niveau de vos disques intervertébraux. Pensez également à avancer votre siège pour ne pas à avoir à tirer sur votre jambe à chaque débrayage. Enfin ne pas poser votre coude gauche sur la portière du fait des nombreuses tensions qui y sont présentes.

Laissez un commentaire